Sur de nombreux secteurs d’activités où les hommes se retrouvent au cœur de missions professionnelles, l’intérêt de l’employeur est incontestablement de pouvoir garantir à son donneur d’ordres (son client), la qualité de la prestation humaine sur ladite mission : parcours, heure d’arrivée, temps de pause, signification instantanée d’éventuels incidents pour accélérer la réaction, heure de départ et preuve de localisation.

De son côté, l’employé de qualité, qui adhère à la bonne conduite de sa mission, souhaite aussi garantir à son employeur le respect des consignes définies, donc la qualité de son travail. Pour lui aussi, les ambiguïtés ou les doutes sur sa mission sont irrémédiablement écartés.

Une relation « gagnant/gagnant », la transitivité mathématique

On se souvient de la relation de transitivité mathématique : si A = B et si B = C, alors A = C.

Si les 2 parties s’investissent dans la mise en place d’une application mobile de géolocalisation, c’est qu’ils auront intégré la dimension « qualité garantie » de leurs opérations ou missions. L’employé certifiera à son employeur la qualité du travail qu’il a mené, de sorte que l’employeur garantira à son client la même qualité. Sur le long terme, l’employeur fidélisera son client et l’employé conservera plus facilement son poste.

La géolocalisation, détournement possible ?

Lorsque employeur et employés ont saisi l’intérêt de la géolocalisation, les données récoltées (uniquement en mission professionnelle pour respecter la loi de protection des données privées) font état des heures d’arrivée et de départ, des lieux de passage, de photos éventuelles, qui documenteront un rapport détaillé pour l’employeur. Ce dernier bénéficie, en outre, d’une carte géographique visuelle précisant les différents déplacements de ses personnels.

Mais si l’employé clique sur « non » à la question « Autorisez vous l’accès GPS », ou pire, si sa mauvaise intention le pousse à télécharger une application de falsification du GPS, l’employeur pourra toujours identifier approximativement la position de son employé grâce à la position par internet de son téléphone, notamment via son adresse IP.

Edité par Openmotion